AVANTAGES : TÉLÉTRAVAIL

Le télétravail s’inscrit dans une démarche d’amélioration de l’organisation du travail et s’appuie sur les technologies numériques. Il s’agit d’un travail effectué hors des locaux de l’employeur de façon régulière et volontaire.

sommaire : avantages télétravail

Qu'est ce que le télétravail

Le télétravail en France

En France, le télétravail désigne une organisation du travail qui consiste pour le télétravailleur :

à exercer, de façon régulière et volontaire, un travail qui aurait pu être effectué dans les locaux de l’employeur, hors de ces locaux

en utilisant les technologies de l'information et de la communication (ordinateurs fixes et portables, Internet, téléphonie mobile, tablette, fax, etc.

L'ordonnance du 22 septembre 2017 relative à la prévisibilité et à la sécurisation des relations de travail  a permis d'assouplir les conditions de mise en oeuvre du télétravail. Il n'est plus nécessaire que cette possibilité soit inscrite dans le contrat de travail du salarié. Le télétravail est mis en place par un accord collectif ou à défaut une charte (après avis des représentants des salariés) au sein de l'entreprise. Le télétravail peut être occasionnel, un simple accord mutuel (oral ou par courriel) entre l'employeur et le salarié suffit.

Il ne s’agit pas d’un aménagement du temps de travail mais d'une modalité d’organisation du travail. L’exercice du télétravail n’a en effet aucune incidence sur le décompte du temps de travail effectif. A défaut d'accord collectif applicable, le contrat de travail ou son avenant précise les modalités de contrôle du temps de travail. Le salarié/l’agent exerce en effet normalement son activité professionnelle et peut être habituellement joint par son employeur durant des plages horaires fixées par l’employeur en concertation avec lui.

Le télétravail : avantages et inconvénients

Télétravail : avantages

Opportunité de travailler hors des nuisances sonores et visuelles.

Réduction significative du stress des transports

Argument télétravail

Autonomie dans l’organisation du travail

Motivation télétravail

Le télétravail peut-il être un facteur de motivation pour les salariés ? Si l’on en croit l’étude menée par le cabinet Greenworking, c’est certain : la productivité des salariés augmente en moyenne de 22 % quand ils pratiquent le télétravail. En outre 12,5 % des salariés français sont des télétravailleurs. En Europe, les managers sont 73 % à désirer profiter de ce nouveau format de l’organisation du temps de travail.

Ce mode de travail dispose d’un statut légal en France depuis 2012. Selon les indications de cette loi, environ 60 % des corps de métiers peuvent proposer des emplois de télétravailleurs. La tendance ne se généralise cependant pas encore. Dans les entreprises l’ayant expérimentée, les atouts du télétravail restent néanmoins indéniables.

1. SATISFACTION DES DÉSIRS DE CONCILIATION ENTRE VIE PROFESSIONNELLE ET VIE PRIVÉE
Le télétravail institue un équilibre entre la vie professionnelle et la vie privée des salariés. Notamment, il satisfait en cela les désirs de la génération Y. Le télétravailleur dispose d’une plus grande latitude pour organiser à sa guise son emploi du temps de travail. Dans la limite du raisonnable bien évidemment. Car cette liberté ne lui épargne pas de produire des résultats ! Il a les mêmes droits que les employés en entreprise. Il va de soi qu’il doit respecter les mêmes objectifs établis par son manager ou sa Direction Générale.
2. AUGMENTATION DE LA CONCENTRATION ET DE L’EFFICACITÉ DE VOS SALARIÉS
Aux oubliettes le temps coincé en open-space (bureaux d’entreprise) à subir les perturbations quotidiennes : sonneries de téléphone, mails, allers et venues, échanges entre collègues, etc. La concentration, et donc l’efficacité, de vos collaborateurs, mise à rude épreuve dans ce contexte sur-animé et bruyant, est exploitée à son maximum quand le salarié travaille de son propre domicile.
3. TÉLÉTRAVAIL : FIDÉLISATION DE VOS SALARIÉS ET RÉDUCTION DE LEUR ABSENTÉISME
concentration-amelioree-télétravail pour la motivationSalarié épanoui, salarié fidèle ! Le télétravail peut instiller l’épanouissement personnel de vos salariés puisqu'il provient généralement d’une demande formulée par ceux-ci. Selon une étude réalisé par Regus (spécialiste de mise à disposition d’espace de travail) et relayée sur le blog de Microsoft, plus d’un salarié sur deux travaille déjà en dehors de son bureau plus de la moitié de la semaine. Un second chiffre significatif de cette soif de télétravail : trois quarts de ceux qui ont été interrogés estiment qu’un cadre de travail alternatif à leur bureau actuel rendrait possible une meilleure qualité de travail. Changer de lieu pour rester plus longtemps dans l’entreprise, ce n’est pas un paradoxe Le télétravailleur s’installe où il le souhaite en établissant un lien durable avec l’entreprise. Il peut travailler à domicile, dans un télécentre ou en espace de coworking, en mode nomade, en se déplaçant ou même en réseau. A noter que les conditions de travail du télétravailleur doivent toutefois être clairement spécifiées dans son contrat de travail ou dans un avenant s’il passe du statut de travailleur en entreprise à celui de télétravailleur.

Télétravail : inconvénients

Les limites du télétravail

Lutter contre l'isolement et favoriser la cohésion

A noter que si le télétravail facilite le recrutement et accroît la motivation, il ne renforce aucunement la cohésion d’équipe. En effet, la liberté relative du télétravailleur peut nuire à son sentiment d’appartenance à l’entreprise. Afin de conserver son attachement à celle-ci, nous recommandons que le télétravail se limite à un temps partiel (1 à 4 jours par semaine). Cependant, il faut garder une obligation de venir en entreprise pour les réunions et les rapports d’activités qui lui permettent de conserver un lien avec ses collègues et de participer à la vie de l’entreprise.

Corrélation entre télétravail et prime sur objectif

Par ailleurs, le risque de faible productivité peut être en partie maîtrisé grâce à la prime sur objectifs. Par ailleurs, les entreprises ont bien souvent des agents qui travaillent en mission ou à l’extérieur, avec des conditions définies par l’employeur, sans que cela affecte leur rendement. Pour rendre efficace et motivant votre système de télétravail, n'hésitez pas à y assigner une prime sur objectif. La proportion de réalisation desdits objectifs servira à déterminer la part de la rémunération variable qui lui revient.

Vie privée / vie professionnelle

La première limite pour le salarié que l’on peut pointer est la difficile séparation entre vie privée et vie professionnelle. Le travail peut alors s’immiscer dans le personnel, ce qui peut engendrer une surcharge de travail et un temps plus long pour terminer un projet. De plus, en travaillant à distance, le télétravailleur se sent davantage obligé de répondre à ses mails ou à d’autres sollicitations, de peur d’être jugé par ses collaborateurs qui ne sont pas en télétravail. Il souhaite montrer mais aussi prouver à ses collègues et son manager qu’il travaille même s’il n’est pas physiquement présent sur le lieu de travail. Cela devient ainsi une nouvelle forme de présentéisme.

Faire du télétravail

Télétravail salarié ? Mais pour qui ?

Le télétravail concerne :

  • les salariés du secteur privé et le personnel employé par des personnes publiques dans les conditions du droit privé ;
  • les fonctionnaires régis par la loi du 13 juillet 1983 portant droits et obligations des fonctionnaires (fonctionnaires civils des administrations de l’État, des régions, des départements, des communes et de leurs établissements publics, y compris les établissements publics hospitaliers) ;
  • les agents publics civils non fonctionnaires ;
  • les magistrats de l'ordre judiciaire régis par l'ordonnance du 22 décembre 1958 portant loi organique relative au statut de la magistrature.
  • les travailleurs indépendants ne sont pas concernés par le télétravail mais le sont  par les autres formes de travail connecté : travail à distance,  travail nomade, etc.

Le code du travail et le décret relatif aux conditions et modalités de mise en œuvre du télétravail dans la fonction publique et la magistrature ne fixent aucun critère ou condition pour déterminer la possibilité ou l’opportunité de mettre en œuvre le télétravail pour un salarié ou agent.

Toutes les catégories professionnelles peuvent bénéficier du télétravail

Théoriquement toutes les catégories professionnelles peuvent bénéficier du télétravail. Toutefois, le profil de certains postes peut empêcher la mise en œuvre du télétravail. Un accord d‘entreprise ou de branche peut ainsi déterminer les catégories de personnes ou les types de poste concernés par le télétravail.

Certains employeurs peuvent décider de mettre en place le télétravail uniquement ou particulièrement pour certaines catégories de personnels :

  • les seniors,
  • les personnes en situation de  handicape,
  • les salariés/agents en mi-temps thérapeutique ou qui subissent un événement familial particulier.

Les équipements en télétravail ?

Lorsque les deux parties sont d’accord, l'entreprise doit fournir au salarié le matériel technique (informatique, bureautique) nécessaire à l’exercice de ses fonctions et prendre en charge les communications téléphoniques et l'accès internet.

Le télétravail est particulièrement facile à mettre en place grâce aux nouvelles technologies : les ordinateurs portables remplacent le poste de travail fixe, les logiciels cloud favorisent la collaboration entre collègues, la visioconférence ou Skype permettent des rencontres professionnelles d'un bout à l'autre du monde.

Il est essentiel de choisir des solutions garantissant la sécurité informatique des données de l'entreprise, tout en s'adaptant aux besoins du salarié. Parmi les plus courantes : l'accès VPN (réseau privé virtuel), les plateformes de travail collaboratif, les agendas partagés ou encore la webconférence.

L’équipement du télétravailleur reste bien sûr la partie téléphonie. Plusieurs solutions existent pour gérer les appels entrants et sortants :

  • Téléphonie en VoIP avec l’option du casque directement branché sur l’ordinateur ou avec un téléphone connecté sur la box ou le boîtier RAP.
  • Téléphone portable permettant de passer les appels sous réserve d’un contrat de flotte qui n’engendre pas des coûts spécifiques.
  • Utilisation du téléphone fixe personnel avec transfert de la ligne professionnels aux heures de télétravail.

L’équipement du télétravailleur doit être choisi avec attention. Même si la technique ne fait pas tout, elle va conditionner durablement à la fois l’efficacité du télétravailleur et le coût du projet, aussi bien en phase expérimentale qu’en phase d’extension.

En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres de témoins de connexion, vous acceptez l'utilisation des cookies.

en savoir plus